logo Facebook

Covid -19 et hypertension artérielle : poursuivre impérativement son traitement.

Des informations parues dans la presse ont fait état de l’augmentation du risque d’infection par le Covid-19 lié à certains médicaments contre l’hypertension artérielle.

Le Pf Patrizio Lancellotti, Chef de Service en Cardiologie au CHU Liège et Président de la Société Belge de Cardiologie fait le point et affirme «  les dangers liés à l’arrêt injustifiés de ces médicaments sont énormes »

 

Quels sont les traitements antihypertenseurs mis en cause ?

Pf Lancellotti : « deux classes de médicaments sont visées : les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II). Ces deux classes de médicaments sont très efficaces pour réduire la mortalité associée à certaines maladies cardiovasculaires chroniques comme l’hypertension artérielle ou l’insuffisance cardiaque. »

 

Quel est le lien entre ces médicaments (IEC et ARA II) et le Covid-19 ?

Pf Lancellotti : « Ces médicaments ont théoriquement un point commun avec le virus Covid-19 qui est la liaison avec le récepteur de l’ACE 2 (angiotensin-converting enzyme 2). En effet  pour que le Covid-19 puisse pénétrer dans la cellule et l’infecter, il faut qu’il reconnaisse ce récepteur ACE 2 qui est comme une clef pour ouvrir la cellule.

Or, les IEC et les ARA II pourraient accroitre l’expression de ce récepteur ACE 2 (nombre et densité) et augmenter théoriquement l’agression virale ».

 

La liaison entre les médicaments incriminés et le risque accru d’être infecté par le Covid-19 a-t-elle été scientifiquement prouvée ?

Actuellement la liaison reste une hypothèse théorique.

Pf Lancellotti :« Au contraire plusieurs études suggèrent que des taux élevés d’ACE 2 pourraient limiter les lésions pulmonaires induites par l’infection virale Deux études cliniques sont actuellement en cours afin de tester l’effet bénéfique d’un médicament ARA II chez les patients infectés par le Covid-19. Une étude pilote évalue l’administration d’une forme recombinante de l’ACE »

 

Faut-t-il interrompre son traitement chronique par IEC ou ARA II ?

Pf Lancellotti : «  en l’absence d’évidence clinique et de données expérimentales claires, il n’est pas recommandé d’arrêter le traitement chronique par IEC ou ARA II dans l’espoir d’un effet préventif sur le Covid-19.  Les sociétés savantes préconisent également ,en dehors des situations critiques, de poursuivre le traitement par IEC ou ARA II en cas d’infection par le Covid-19. Ces recommandations pourraient être amenées à évoluer au vu des essais cliniques en cours »

 

Pour lire tout l’article

En savoir plus sur l’hypertension artérielle